Le verre plein …

J’ai eu aujourd’hui une discussion des plus enrichissantes avec quelqu’un qui m’a fait un cadeau.  En fait, cette personne m’a ramenée à ce choix que nous avons tous de voir un verre à moitié plein ou à moitié vide… selon la perception que l’on a par rapport à la situation que l’on a devant soi.

Depuis quelques années, j’ai la fâcheuse manie de voir mon verre souvent à moitié vide.  Dès que je vis quelque chose d’émotif, qui ne fait pas mon affaire ou qui me bouleverse, je critique ma vie et les situations qui se présentent, je deviens sombre, je me roule en boule ou je chiâle parce que je ne sais pas prendre le recul nécessaire ou le temps qu’il faut pour réfléchir sans jugement.   Je vois les échecs et les difficultés plutôt que les efforts consentis et les apprentissages qui viennent avec.

Pourtant, force m’a été de constater aujourd’hui, que ma vie est pas mal choyée et ce n’est pas une bulle rose, c’est vrai.  Je n’ai pas de problème d’argent. Pas riche, mais loin d’être pauvre.  Je mange plus qu’à ma faim, même parfois trop, je m’achète souvent des choses qui me font plaisir, je peux voyager, j’ai une maison qui m’appartient avec un chat que j’adore (trop!), je me promène dans un VUS confortable, j’ai une mère le fun, ouverte d’esprit, un chum qui m’aime et avec qui j’apprends à aimer, un fils qui grandit tellement bien et dont je suis tellement fière, une job où je suis appréciée par mes collègues, mes clients, mon patron et mes partenaires d’affaires, la santé, une intelligence assez vive pour créer et en retirer du bénéfice, je peux écrire des textes, émouvoir des gens, conscientiser des gens d’affaires, parler en public, concevoir des formations, apprendre sans cesse sur tellement de choses intéressantes, une liberté d’action dans pratiquement tout, je vis dans un grand pays sans guerre, je peux chanter, danser, courir, rire, pleurer de joie, recevoir, donner… wow !

J’ai une vie dont bien des gens rêveraient.  Mais quelque fois dans l’année, je dérape, je vois tout en noir et j’oublie à quel point j’ai de la chance.  Bien sûr, j’ai travaillé, évolué, mis les efforts nécessaires pour me la bâtir cette vie, mais, je dois constater que j’en oublie la valeur quand ça fait mon affaire.  Et ça, c’est impardonnable parce qu’au nom de tous ceux qui souffrent, qui en bavent, qui n’ont pas cette chance, je me dois de la vivre à fond pour avoir eu le privilège, moi, d’y avoir accès.

Alors, pour tous ceux qui voient leur verre à moitié vide ce soir, je vous invite à travailler sur cet état.  A vous outiller et encore plus, à en prendre conscience.  S’il y avait plus de gens qui voient leur verre à moitié plein, il y aurait plus de joie de vivre et de positivisme sur terre.  Je tâcherai donc de travailler sur cette leçon et de devenir une meilleure citoyenne du monde.

Anathyna

 

Advertisements

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s