Une tradition qui se perd : la galette des Rois

En cherchant sur Google Trends il y a deux minutes, j’ai vu que l’un des sujets de recherche des Français aujourd’hui avait été la galette des Rois.  Ça m’a rappelé que lorsque j’étais enfant, on soulignait encore cette tradition dans les familles québécoises, du moins dans celles que je côtoyais particulièrement chez mes grands-parents.

Mais qu’est-ce au juste que la galette des Rois ?  Et pourquoi s’en sert-on pour faire la fête ?

Selon ce que j’en ai comme souvenir c’est un gâteau rond et doré qui renferme à l’intérieur une fève.  Dans mes souvenirs, elle était non cuite !  Et on sortait ce gâteau pour souligner la période de l’Épiphanie qui avait un rapport avec la religion catholique.  De mémoire, la personne qui trouvait cette fève dans sa part de gâteau était couronné Roi ou Reine de la fête !

On dit que l’appellation de galette du Roi viendrait de la redevance qu’il fallait verser à son seigneur à une certaine époque.   Redevance généralement accompagnée elle-même d’un gâteau.  Les riches propriétaires fonciers n’étaient pas qu’ambitieux à ce que je constate mais également très gourmands.

Quand dégustait-on ce super gâteau ?  Le 6 janvier, selon le calendrier chrétien.  Douze jours après l’anniversaire de la naissance de Jésus.  Certains disent que l’on pouvait reporter la date au deuxième dimanche suivant le 25 décembre pour ne pas devoir festoyer en plein coeur de semaine … Mais bon, c’est quelque part vers les premiers jours de janvier.

Voici ce que j’ai trouvé sur les origines de l’Épiphanie  :

L’Epiphanie est le résultat d’une longue tradition remontant très loin avant la naissance de Jésus et résultant d’un mélange de traditions païennes et chrétiennes. A l’origine, il s’agissait dans l’antiquité de fêter le dieu Dionysos. Dieu de la vigne, du vin, mais aussi de la fête et des excès dans la mythologie grecque, Dionysos est intimement lié aux saisons et donc aux cycles de la végétation. La fête donnée en son honneur au milieu de l’hiver, et concomitante avec le solstice d’hiver, symboliserait sa résurrection, le retour de la lumière et donc la renaissance de cette végétation.

Well, je sais pas pour vous, mais moi je m’y retrouve pas tellement de sentiment d’appartenance aujourd’hui à cette fête de l’Épiphanie.  Mais je suis bien d’accord pour fêter le dieu Dionysos même si je le connais pas, après tout, tous les moyens sont bons pour faire la fête … surtout quand on parle de vino et d’excès !

Il y a toutefois cette définition qui se rapproche plus de mes origines catholiques françaises :

Dans les premières communautés chrétiennes d’Orient, au IVe siècle, on commence à associer cette fête à la période suivant la naissance de Jésus. L’Epiphanie est née et correspond à une « manifestation » dans le grec ancien. Autrement dit : après avoir fêté la naissance de Jésus stricto-sensu pendant Noël, les Chrétiens vont commencer à célébrer le « messie », c’est-à-dire le personnage providentiel qu’il représente. Il faut donc chercher des signes de cette messianité, soit les premières manifestations qui authentifient le Christ. Elles sont au nombre de trois dans les prémices de la chrétienté : certains évoquent le premier miracle réalisé par Jésus lors des noces de Cana, d’autres parlent de son baptême dans l’eau du Jourdain, mais au plus proche de sa naissance, la première « manifestation » de son caractère sacré est vite associée à la quête et à l’adoration des rois mages qui, eux-mêmes, reconnaissant le Messie peu de temps après sa naissance.

En tout cas, dans mon clan à moi que j’appelle gentiment « ma famille italienne », en fait celui de ma mère, chez les Fitzback et les Dubé, il y a de fortes chances que cette deuxième définition ait été la bonne car mes grands-parents, tantes, oncles ainsi que ma mère étaient très croyants mais également très pratiquants.  Je vous raconterai un jour la définition de ma famille italienne, le pourquoi je la nomme ainsi… mais dans l’instant présent demeurons dans notre thème de l’Épiphanie.

Pour ce qui est de la fève insérée dans le gâteau appelé galette, voici ce que j’ai trouvé :

Quant à la fève, elle aurait précédé la galette puisqu’elle date elle aussi de l’empire romain. Il était d’usage en effet dans la Rome antique de tirer au sort le roi d’un festin grâce à un jeton noir ou blanc. Il est aussi dit qu’un roi était désigné par ce biais parmi les soldats d’une garnison ou dans une famille lors des Saturnales et qu’il pouvait ainsi, pendant une journée, réaliser tous ses désirs commander tout ce qu’il lui plaisait. Une légende rapporte également une autre origine de la fève : la légende de peau d’Ane, inspirée du conte de Charles Perrault. C’est ainsi en oubliant sa bague dans un gâteau destiné au prince que Peau d’Ane aurait inspiré cette étrange coutume.

Voilà quelque chose qui se rapproche plus de mon souvenir, devenir le Roi ou la Reine de la fête !

Pour apprendre comment confectionner ladite galette voici une vidéo qui présente une méthode pas trop compliquée.

Bon appétit !

Référence : http://www.linternaute.com/actualite/histoire/galette-des-rois-date-recettes-origines-tout-savoir-sur-l-epiphanie.shtml

Advertisements

4 Comments Add yours

  1. nuage1962 dit :

    Même enfant nous n’avons fêter une seule fois ..pourtant mes parents sont très croyants catholique
    moi maintenant je ne fête plus du tout les fêtes chrétiennes

    J’aime

  2. natars1966 dit :

    Honnêtement chez-moi non plus nous n’avons pas fêté souvent cette fête. Je suis comme toi, les fêtes chrétiennes ne sont plus source de soulignement dans mon foyer. En fait, je ne suis pas du tout pratiquante, alors … tout ça, ça ne voudrait rien dire. Mais le côté festif de la Galette du Roi je trouve qu’on devrait conserver ça. Nous avons besoin de fêter, de rire, la vie est trop souvent source de responsabilités et de courses folles…

    J’aime

  3. Leodamgan dit :

    J’ai vu une recette sympa chez une autre blogueuse, mais quand je vois les calories, j’hésite…

    J’aime

    1. natars1966 dit :

      Effectivement, ce n’est pas le moins calorique en ville !!

      J’aime

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s