Redescendre en douceur

Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentil pour ceux que vous dépassez en montant.  Vous les retrouverez au même endroit en redescendant.  __ Woody Allen

Ça fait réfléchir cette citation.  Car il est vrai que toute chose qui monte, peut habituellement redescendre. Nous avons tendance parfois à nous imaginer que la zone de confort ne se tarira jamais ou que la période de chance va perdurer dans le temps.

Une zone de confort, c’est un peu comme une prison dorée n’est-ce pas ?  On s’y sent bien, en possession de ses moyens et la vie est belle.  Le problème est qu’on ne voit pas venir la descente inévitable.  On ne peut pas vivre constamment dans cette zone en molleton confortable.

On ne se prémunit pas assez pour l’avenir, on fait moins d’effort quand nous sommes dans cette agréable zone, et vlan !  On est pris au dépourvu !  Et le réveil parfois peut être brutal.  Redescendre, ça botte parfois le derrière.  Cette période douillette peut donc se transformer en cauchemar et nous faire prendre le chemin de la déstabilisation qui peut même, pour certains, mener à la dépression.

Il est vrai que lorsque l’on monte en carrière, on a parfois moins de patience ou de présence pour ceux qui nous côtoyaient plus en bas de la montagne.  Non pas parce qu’on se croit supérieur mais souvent par négligence ou manque de temps, on délaisse des gens que l’on a fréquentés dans un cercle moins haut perché.

On aura beau dire, prendre le chemin de l’avancement requiert des efforts et des énergies tournées définitivement sur l’atteinte de résultats. Ce pourquoi dans la période d’escalade professionnelle, on a tous tendance à mettre le focus sur le but et à délaisser, pour un temps du moins, nos collègues du moment.

Pourtant, ceux qui demeurent en bas pendant que l’on grimpe plus haut, ce sont eux souvent qui nous ont aidés à atteindre le succès en nous encourageant entre autres.  Mais très facilement nous les oublions dans le brouhaha de la montée.

Ingratitude ?  Possiblement voire même inconsciemment.  Tout va si vite, nous n’avons pas le temps nous-même de digérer ce que nous vivons … Merci bonsoir, elle est partie !

Redescendre fait mal et requiert une bonne dose d’humilité.  Soit on s’est trompé, soit on n’a pas été à la hauteur de la situation, soit on a été mis à pied, soit on a atteint sa zone d’incompétence en grimpant.  Bref, toutes sortes de raisons peuvent nous amener à redescendre.  Si on n’a pas pris le temps de soigner ses relations en grimpant, on peut vivre toute une solitude du déclassé rendu en bas.

Les restés pour compte tout en bas peuvent aussi nous aider à retrouver un câble pour remonter.  Si on les a remerciés suffisamment, ils auront peut-être envie de nous redonner une poussée.  Alors que si on les a complètement ignorés, ils nous éviteront.  Une nuance importante…

Bref, ce Woody Allen, il a bien raison, il faut prendre soin de nos relations et des gens qui nous accompagnent dans notre parcours professionnel particulièrement ceux qui nous aident à escalader le chemin de la réussite.

Amen.

Publicités

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s