Accroche-toi …

A tous les parents qui ont connu de près ou de loin la tentative de suicide  d’un adolescent, je vous dédie ce texte.

lovesneakers1-1.jpg

Tu me manque.  Tes allées et venues, tes demandes quotidiennes, ta joie de vivre, tes espoirs… Tes histoires, tes récits, et surtout ton amour, y a comme un grand vide en moi …

Tu t’es éteint comme en panne d’énergie. En l’espace de quelques semaines, la vie a quitté ton corps.  Et à force de lutter contre ce mal dévastateur, tu as préféré tenter le tout pour le tout…  Combien tu as dû être désespéré pour agir ainsi.

Moi qui t’ai vu naître, je t’aurai vu presque mourir avant, bien avant, l’heure habituelle du départ.   Je me sens impuissante. En chute libre.  Je n’arrive pas à réfléchir correctement,  tout s’embrouille.  Je suis encore en état de choc.  Je suis meurtrie de l’intérieur.  Je vis aussi de la colère.  Il y a beaucoup de questions en moi.  Est-ce de ma faute ?  Est-ce que j’ai manqué à quelque part dans mon rôle de parent ?  Ais-je tout fait ce qu’il fallait les semaines avant le drame ?  Ais-je pris les bonnes décisions dans la situation ?

Vais-je avoir le courage de t’aider ?  Vais-je retrouver ma force ?  Il me faut me ressaisir et aller chercher l’aide dont j’ai besoin.   Tu as besoin que l’on s’occupe de toi.  Je me sens petite tout à coup, presque vaincue. Comme diraient certains, j’ai atteint mon fond.  Il faut que je trouve comment faire pour remonter car tu vas avoir besoin que je sois forte et non pas que je m’écroule ainsi.  Je dois trouver les mots, comprendre ce qui se passe, et te donner tout ce que je peux.

Que vas-tu devenir ? Sauras-tu remonter la pente? Apprendre à escalader cette montagne devant toi ? Je m’inquiète vraiment pour toi. Certains jours j’ai confiance que tu y arriveras et à d’autres moments, comme maintenant,  je désespère.  Je te demande pardon.  J’ai toujours cru en toi.  Peut-être trop ?  J’ai en ce moment très peur pour toi.  Sauras-tu vraiment y mettre du tien ?  Et nous, que devrons-nous faire pour te faciliter la tâche ?  Je nage en plein inconnu et en pleine incertitude.

J’aimerais tellement te donner un mode d’emploi, te tracer une route dans laquelle tu aurais le goût de t’engager. En fait, avec de la volonté de ton côté, je sais que nous pouvons tenter d’avancer vers ton rétablissement.  Il y a des gens qui peuvent t’aider, de cela, j’en suis convaincue.  Ton mal, on le sait, est guérissable.  Tu peux t’en sortir.  Une âme, tu sais, ça se soigne aussi.

Je sais que tu m’en veux de t’avoir isolé et ça me fait mal. Je ne veux que te protéger, et surtout, te protéger de toi-même.  Toi qui veut attenter à tes jours.  Je dois accepter que tu ne comprennes pas.   Tu dis vouloir t’en aller, que rien ne peut y changer quoi que ce soit.  Tu répètes cela depuis des jours maintenant, comment puis-je combattre ce cancer qui gruge ton âme si tu ne veux pas.  Et des solutions il y en a pour t’aider à progresser 24 heures à la fois.  Ce ne sont pas celles que tu voudrais entendre, mais elles sont là, si tu t’y aggripes un peu, tu y arriveras.  D’autres y sont parvenus et tu as tout ce qu’il faut pour t’en sortir.  « Accroche-toi », voilà ce que je voudrais que tu assimiles.

Ton hostilité envers moi me fait peur et je suis dans l’incompréhension en partie de la situation. Elle me choque aussi car je ne crois pas la mériter.  Je ne comprends pas tout et toi seul peut m’ouvrir la porte de la connaissance. Dans l’incertitude, je me retrouve souvent et même toi, tu  n’es sûr de rien, j’en conviens.  Comment te sens-tu en ce moment ?  Qu’y a-t-il dans ta tête ?  Si tu étais ici, je pourrais te poser la question.  Que puis-je faire pour que tu te sentes bien aujourd’hui ?  Parle-moi.

Faire de bons choix pour toi, ce n’est pas une tâche aisée tu sais. Et je ne veux surtout pas que tu crois que je veux me substituer à toi.  Sache que cette situation n’est que temporaire, le temps que tu retrouves tes forces et que le brouillard en toi s’estompe un peu.  Ce n’est pas moi qui ai fait en sorte que tout cela arrive, mais bel et bien toi.  C’est aussi ce que je dois me rappeler.  Je comprends, tu étais en détresse, mais aujourd’hui, ce qui en découle, ne peut m’être attribué qu’en partie.  Tu as ta part de responsabilité dans ce qui se passe, dans le déroulement du temps.  Mais oublions cela pour l’instant, ce qui compte c’est que tu respires, une heure à la fois.  Tu es toujours là, pour moi, c’est une victoire.

Je ne suis pas parfaite et je n’ai pas la science infuse. Je peux faire des erreurs, oui, c’est vrai, tu as raison.  Je peux me tromper dans mes choix actuellement. Je t’en demande pardon à l’avance. Dis-toi que jamais, au grand jamais, ce que je fais pour te protéger est dans le but de te détruire ou de te faire du mal. Je t’aime et il est difficile pour moi en ce moment aussi de passer à travers tout cela.  C’est la première fois que je ne peux être là pour toi.  Mais je ne t’ai pas abandonné, crois-moi.  Je demeure toujours là, tu n’as qu’à me faire un signe et je viendrai.  D’ici là, je t’ai remis dans les mains de gens qui savent comment t’approcher pour tenter de te faire renaître.

Je comprends que tu me vois comme un obstacle dans ta vie en ce moment, soit, je dois faire avec.  Sache toutefois que mon amour pour toi est acquis et qu’il est solide et sincère.  Même s’il fallait que j’attende toute la vie pour que nous connections à nouveau, je saurai patienter.

Je nous souhaite de cheminer ensemble vers ton avenir…

Luv you Sun… XXX

2 Comments Add yours

  1. natars1966 dit :

    Un an plus tard, il est toujours avec nous. Plongé dans des études collégiales, se dirigeant vers la médecine vétérinaire. Nous l’avons sauvé je crois et c’est le plus beau cadeau de Noël que j’aurai reçu cette année. Amen.

    J’aime

  2. natars1966 dit :

    Deux ans maintenant que la renaissance perdure. Toujours plongé dans ses livres d’écoles, je le vois chaque jour devenir un homme beau, intelligent et sain. Espoir à tous les parents devant cette situation, la vie naît parfois dans le désert, dans le sable aride. Ne perdez pas espoir…

    J’aime

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s