La virilité …

marlon-brando

Image tirée du blogue Haut les mains

Je lisais mon fil Twitter cette semaine et Marie-France Bazzo, animatrice et journaliste bien connue du milieu québécois, annonçait qu’on allait discuter de la virilité à son émission ce soir-là  …  Depuis, cette question me trotte dans la tête …  C’est quoi être viril ?  Et les hommes sont-ils en crise ?

Je me suis avant tout interrogée sur la masculinité qui est aussi associée à la virilité.  Un peu perdue dans mes pensées, j’ai cherché dans le dictionnaire, premier pas, pour réaliser ceci : la masculinité est ce qui est propre aux hommes tandis que la virilité endosse plus de sens telles que les caractéristiques physiques, le comportement sexuel et le caractère moral.  Donc, j’en déduis que la virilité définit bien davantage l’homme que la masculinité, voilà un point d’éclairci.

Partant de là et lisant les messages des gens sur Twitter, une autre question a surgi : l’homme d’aujourd’hui est-il aussi viril que celui du passé ?  Après avoir étudié la définition de la virilité, j’en déduis que oui mais que sa virilité s’est plutôt modifiée pour se rapprocher davantage de l’aspect moral, de ses sentiments, ses ressentis.  Je ne vois pas toutefois l’homme d’aujourd’hui, on parle ici en généralité, comme un homme “rose” mais davantage comme un homme tendre, plus près de ses émotions et de ses besoins propres.  Une personne qui veut communiquer différemment, qui veut être entendu et apprécié pour son être propre.

Je ne pouvais passer à côté et je suis allée visionner l’émission de Bazzo.TV du 19 janvier, excellente émission que je vous recommande d’ailleurs.  Voici ce qui a retenu mon attention : La virilité est-elle en crise ?  Très bonne question.  Le panel était fort intéressant aussi.  Plusieurs sujets abordés passant par la sensibilité de l’homme, son apparence physique, l’image qu’on en a, etc.

Mon point de vue c’est que du côté des caractéristiques physiques, oui, je crois que la virilité a complètement été revue par l’homme lui-même.  Pour répondre à un stéréotype des femmes?  De la société.  Peut-être.  L’image de l’homme parfait, aux muscles rebondis, à la peau lisse et bronzée, sans aucun poil, aux vêtements griffés et bien coupés, oui, on peut dire que la virilité de l’homme a évolué physiquement parlant.  En bien, en mal ? Ici, place à la subjectivité.  On aime ou on aime pas.  Mode passagère ?  Formule d’identité masculine quelque peu féminisée ?  Je vous laisse en juger.

Question de comportement sexuel maintenant… Oui, il y a évolution.  Ici je pense toutefois que la femme y est pour quelque chose.  L’émancipation sexuelle de la femme n’est plus un secret et force possiblement chez l’homme à répondre à plus d’attentes chez sa compagne.  Celle qui par le passé voyait la sexualité comme un objet de plaisir à donner à son homme n’est plus et laisse place davantage à une femme qui a envie de retirer un plaisir de la sexualité à défaut carrément de s’en passer ou d’aller voir ailleurs si ça ne répond pas à ses attentes.  Ici, les rôles ont évolué dû fait de la mouvance de notre société.  L’homme y a eu peut-être moins de contrôle.

Et j’arrive au caractère moral qui selon moi est le sens de la virilité qui est le plus en évolution à l’heure actuelle.  On a jamais autant parlé de l’homme et de ses sentiments.  La moralité des hommes est en mutation.  Ils n’ont plus envie d’être le protecteur, le soutien, le pilier.  Ils veulent eux aussi pouvoir mettre leur tête sur une épaule, se voir soutenus en cas de besoin, secourus même.  Les hommes en ont peut-être assez de passer pour le fort du couple ou de la famille et se permettent eux aussi de montrer qu’ils peuvent se sentir impuissants, faibles ou déconcertés devant une situation.  Ils veulent être un parent dans une vie de famille, plus juste un père, le chef, ils écoutent leurs ressentis et veulent les faire respecter eux aussi.  Et ici, je pense que la crise de la virilité, s’il en est une, a le plus à gagner.  Pour tout le monde en fait car autant les femmes que les hommes en bénéficieront en permettant le développement d’une société qui prône l’équilibre moral entre les sexes plutôt que d’uniques différences.

On pourrait aussi parler de la virilité des femmes… Car qui sait, ce terme sera peut-être unisexe dans quelques années… Ça brasse les idées que cette définition de la virilité hein ?

Je vous laisse à votre réflexion personnelle et si le cœur vous en dit, partagez-moi votre point de vue, toujours intéressant de s’ouvrir l’esprit à toutes sortes d’horizons.


Ana

Publicités

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s