Curieux ou pas ?

300709

Image de D.
La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l’Amérique – José Maria Eça de Queiros

Que c’est vrai cette citation de ce “Balzac portugais” que semble avoir été Queiros, un romancier ayant connu semble-t-il un grand succès pour la qualité de ses écrits.  Imaginez, à 27 ans, il était diplomate à Cuba, le chanceux, et deux ans plus tard, il devint diplomate à Paris pour terminer sa vie en France.  Pas si mal comme parcours au départ at least.

La curiosité est pour moi souvent associée à une qualité.  Quand on a la soif d’apprendre, de connaître, de découvrir, non seulement on ne s’ennuie jamais, mais encore, on développe une culture générale qui nous est utile pour progresser à travers plein de relations et de choses qui nous intéressent.  La curiosité peut être une mer de connaissances avec laquelle on réussit à remplir son “gobelet” personnel… chacun ayant à sa portée le format qui lui convient.  Aujourd’hui, tout le monde a accès à la connaissance.  Si on ne peut pas aller à l’université, pour toutes les raisons qui nous conviennent, on a au moins accès à de grandes bibliothèques publiques qui nous conduisent directement aux rayons du savoir.

Il y a la curiosité des enfants aussi qu’il faut éveiller, savoir allumer pour qu’ils deviennent à leur tout de grands curieux de ce monde.  Imaginez si Christophe Colomb n’avait pas été curieux et avide de découverte, où serions-nous aujourd’hui ?  Le monde serait-il le même ?  Avons-nous raison de vouloir tout connaître sur l’espace ?  L’environnement qui nous entoure ?  …  Ce désir d’explorer le monde n’est-il pas à encourager chez nos jeunes enfants ?  Nos adolescents ?  Nous pourrions en faire des adultes plus éveillés à la vie après tout plutôt que des êtres humaines apathiques.  Au lieu de passer des heures devant leur écran à échanger des phrases vides de sens, ils deviendraient des chercheurs aguerris sur la Toile.  Il y a tellement d’information à notre portée … Et oui, ils doivent prendre même le risque de découvrir des choses qui leur sembleront ridicules ou encore malveillantes… C’est comme ça qu’ils auront aussi envie de changer les choses.  Les garder emmitouflés dans la  ouate les rend bien plus fragiles pour affronter la vie …

Bien sûr, la curiosité peut aussi avoir un sens très péjoratif …  devenir maladive et malsaine, surtout si elle est centrée sur une personne en particulier ou un événement ou une situation qui ne nous regarde nullement ou qui peut, si on la pousse trop loin, causer du tort à autrui. On peut alors se trouver dans des situations avouons-le, embarrassantes, et même, devoir en payer le prix … Moins drôle …  Parfois ce que l’on ne connaît pas est préférable …  Bien sûr, sans jouer à l’autruche, cela va de soi.

Nous pouvons donc juger que mademoiselle Curiosité est dépeinte positivement ou négativement, c’est selon l’individu et surtout la situation.  Pourquoi est-on curieux ?  Jusqu’où peut-on aller dans notre curiosité ?  A-t-on le droit de fouiller les poches des pants des membres de sa famille ?  Mmmm… peut devenir regrettable.  Elle s’apparente alors à la volonté de tout contrôler, maîtriser, dominer.  Du moins, ça se rapproche davantage de l’espionnage que de la curiosité à ce niveau d’intensité.  « Vaine curiosité » disait Saint Augustin pour qui elle n’était semble-t-il qu’un péché pervers et dangereux qui détournait du bien ! Cela explique, en partie, les soupçons qui pèsent sur la curiosité dans notre société : la curiosité devient donc condamnable lorsqu’elle dépasse les bornes.

Sa limite ?  Je crois que c’est l’indiscrétion .  Du moment qu’elle sert la connaissance, c’est parfait voir sain pour le développement personnel mais dès que celle-ci affronte son amie l’Indiscrétion, là, rien ne va plus.  Et c’est ici que de plus en plus d’être humains ont de la difficulté à lâcher prise.  Ne prenons que les médias, encore pire, les journalistes artistiques, qui ne cessent de nous raconter plein de détails sur la vie privée des artistes, comme si cela était nécessaire et surtout respectable.  N’est-ce pas une atteinte à la vie privée ?  Je ne crois pas à l’expression “si on est public, il faut endurer” … Il y a encore là une limite, l’équilibre, le balancier.

Et qui n’est pas curieux au fond ?  A-t-on tous ce besoin intrinsèque de savoir ?  Quand quelqu’un arrive avec une nouvelle décapante, un nouveau plat, que le journal du matin est déposé sur le porche de la maison, on a tous cette envie, ce saint vice, de vouloir en apprendre davantage, d’écouter, de lire, de voir …

Dans la vie de tous les jours, la curiosité peut prendre la forme d’un éveil permanent. Elle permet de sortir de ses habitudes routinières, de l’inertie d’une vie bien rangée, de sa zone de confort pardi !  C’est aussi une forme de courage : celui d’oser quitter le connu et de s’avancer vers ce qui est à découvrir.   Houuu .. il paraîtrait qu’il faut au minimum accorder 15 minutes par jour à quelque chose pour laquelle on a de la curiosité.  Vous l’avez tenté ?

Un manque de curiosité peut également dénoter une timidité, une peur des autres qui serait somme toute maladive. Il est vrai que la curiosité comporte une certaine prise de risque. A commencer par le fait de devoir se remettre en cause en découvrant d’autres savoirs, d’autres avis et d’autres certitudes.  Et ô combien difficile accepter de changer d’idée, de vision, car on a découvert des éléments qui nous ont amené à réfléchir.  Car la curiosité, bien sûr, est souvent suivie d’une dose de réflexion.

Well, il y a tant à dire sur cette trépidante curiosité, have a Huge search !

Ana XX

 

Publicités

5 Comments Add yours

  1. tsat dit :

    si on est pas curieux l\’intelligence ne marche pas.bise et à bientôt!

    J’aime

    1. natars1966 dit :

      En tous les cas, l’intteligence est sûrement la poulie d’engrenage de la curisotié, ça c’est certain. Les deux finalement ne peuvent peut-être pas fonctionner l’une sans l’autre, qui sait … En matière intellectuelle, tout est si complexe et fascinant !

      Ana

      J’aime

  2. Patrick dit :

    Que dire de plus? Une bonne dose de saine curiosité pimente la vie et agrandit notre cercle de connaissance.A bientôtPat

    J’aime

  3. Annette dit :

    Je trouve cela trèes intéressant. La saine curiosité permet d\’apprendre tant de choses. Merci de nous rappeler les bienfaits de la curiosité et aussi ses côtés pervers.

    J’aime

  4. Roche dit :

    J’en profite pour rappeler une petite citation d’Albert Einstein: « I am not talentuous, only passionately curious ». Pour moi, la curiosité doit être au centre de la vie de tous car un monde fait de curieux c’est un monde meilleur fait de personne ouverte sur les autres, prête à comprendre l’environnement qui les entourent. La curiosité dynamise l’esprit humain et nous aurions tort de nous en priver! J’ai pour projet de développer une entreprise dont l’objectif final sera de raviver la curiosité de tous les petits incurieux qui nous entourent et qui passent à côté de quelque chose d’extraordinaire. La curiosité: une véritable source de progrès!

    J’aime

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s