Des maisons, des gens, et la vie qui s’en va …

Je me suis amusée ce soir à regarder les maisons à vendre dans mon coin des Laurentides … histoire de voir ce qui est affiché sur le marché actuellement dans une braquette de prix intéressante…  J’aime ça regarder des maisons, je suis curieuse.  Quand je prends des marches et que les lumières sont allumées le soir et les rideaux pas encore tirés, j’aime regarder la lumière, les couleurs, les ambiances… non pas ce que les gens font, mais plutôt quelle est l’énergie qui se dégage de leur home … J’ai trouvé des pas pires, des belles, des coquettes et des horribles maisons que l’on surnomme souvent avec dégoût des « shacks » ! …  Et je me suis rendu compte que lorsque l’on prend le temps, il y a toujours quelque chose d’ntéressant à son prix.
Et tout à coup, comme ça, comme une révélation (roulement de tambour ici là … héhé …) je me suis mise à penser à ces gens qui parfois quittent leur maison par obligation…. une personne âgée par exemple qui ne peut plus demeurer chez-elle, une personne qui décède et dont personne ne veut de ses biens qui seront offerts au plus offrant, une personne malade qui ne reviendra pas chez-elle faute d’avoir eu les moyens d’adapter sa maison…. ça arrive ça parfois, un couple qui se sépare, une personne qui fait faillite, qui perd son emploi et ne peut plus rembourser son hypothèque … tout à coup, dans ses jolies et coquettes maisons, que les gens ont souvent habités avec goût et amour, il y avait une histoire, du vécu, et peut-être aussi de la tristesse dans le départ…  Fou ce qu’un contexte peut nous amener à penser différemment n’est-ce pas …. je sais très bien de quoi je parle croyez-moi…
Une usine va fermer ses portes très bientôt ici du côté de Saint-Lin-des-Laurentides, une petite ville qui est maintenant annexée au territoire de Lanaudière.  Par curiosité, j’ai fait des recherches pour voir ce qui était à vendre dans ce coin.  Il y avait plein de maisons à vendre, abordables, comme un « deal » pour celui qui arrive… et j’ai eu comme un flash de toutes ces personnes qui vont perdre bientôt leur emploi.  Des hommes et des femmes qui travaillaient peut-être là depuis un moment  … il y en avait plusieurs de ces petites maisons, dans les nouveaux quartiers de cette petite ville, c’est alors que je me suis souvenu de cette tragédie de fermeture d’usine et de toutes les familles que ça laisserait dans le désarroi.   Ça laisse des marques des fermetures d’usine hein, là ce sont les maisons que l’on déserte, et par la suite, ce sera peut-être au tour des commerces, de mettre la clé dans la porte…. Ainsi roule notre économie … la chaîne du plus faible jusqu’au plus fort…  et le malheur des uns fait le bonheur des autres, ainsi va l’immobilier.
Mais oui, je sais bien… vous brûlez de me dire qu’il y a aussi ceux qui quittent leur résidence pour une plus grande, pour se marier et aller vivre avec la personne aimée (ce fut déjà mon rêve), pour partir vivre à l’étranger (un projet que je caresse), bref, il y a tellement de beaux scénarios, pourquoi penser au pire quand même !  Ce doit être la tempête qui m’a rendu nostalgique ce soir …. toute cette neige tombée aujourd’hui… qui a d’ailleurs laissé un si beau paysage à l’extérieur … les branches des arbres sont gorgées de neige, les petits oiseaux d’hiver se promenaient ce midi à la recherche de la nourriture rendu rare et difficile à cerner sous le tapis blanc… c’était tout calme aussi, les gens restent chez-eux et se tapissent dans leur doudou les jours de tempête…
Tempête… un mot qui va bien avec mon état d’âme cette semaine…
Take care !
Ana
Publicités

2 Comments Add yours

  1. Patrick dit :

     
     Allo Ana,
     Nous aussi on est comme ça. Ginette et moi on aime, le soir, \’\’sniffer\’\’ dans les maisons juste pour voir
     les décorations etc. Mais comme on ne rajeunit pas, on pense aussi au moment (10 ou 15 ans) où il
     nous faudra vendre pour toutes sortes de raisons (santé ou incapacité de l\’entretenir). 15 ans tu sais c\’est
     court! Penser que tu as passé 40 ou 45 ans de ta vie dans cet endroit, l\’idée d\’être obligé de vendre n\’est
     pas nécessairement réjouissante. Mais on n\’est pas rendu là encore!
     Bye    Pat.

    J’aime

  2. Anathyna dit :

     
    Tu as tout vrai Pat… et je te comprends.  On s\’attache pas juste aux objets matériels qui nous entourent mais aussi, encore davantage, au secteur où l\’on habite, aux gens qui nous entourent, aux petits oiseaux qui se font un nid chez-nous, au chat du voisin qui vient ronronner de temps en temps, bref, une maisons c\’est aussi un environnement, et ça, c\’est beaucoup plus enrichissant.
     
    Enjoy !
     
    Ana
     

    J’aime

Vos idées m'intéressent ! Laissez-moi un message :o)

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s